Réflexologie

« Une technique manuelle pour enclencher des réactions immédiates, soulager et relancer des mécanismes. »

La réflexothérapie ?

Comprendre la réflexothérapie

Ce qu’il faut retenir :
  • Il existe des zones réflexes sur lesquelles se projettent les organes et les tissus.
  • C’est une méthode qui nécessite un toucher corporel avec des outils ou les mains pour effectuer les stimulations.
  • L’objectif est la mobilisation « mécanique » des capacités d’auto-guérison.
La circulation de l’information résultant de la stimulation se réalise par voie nerveuse comme un faisceau électrique circulant dans les sens :
  • Cerveau vers périphérie
  • Périphérie vers cerveau.
La réflexothérapie permet d’améliorer cette circulation et la qualité des informations afin que le corps se régule dans la mesure de ses possibilités.

« Ces stimulations permettent de réguler à distance certains troubles fonctionnels du corps. »
R. Bourdiol

« La réflexothérapie des zones réflexes consiste à exercer un toucher spécifique sur différentes zones réflexes du corps. L’objectif est de stimuler et renforcer les capacités d’auto-guérison du corps. »
PL. Garguna

« La réflexothérapie se construit sur le principe que chaque organe, fonction ou partie se projette sur des points précis. » 
M. Mosatfredhedi

Stimulations réflexes

Les outils

Les doigts : pouces, index voire majeur
Les doigts : pouces, index voire majeur
Le détecteur manuel - ©Joëlle Faure
Le détecteur manuel
Le bâton de verre ©YLL
Le bâton de verre
Pose de graine de vacaria ©YLL
Pose de graine de vacaria
Le moxa, baton d’armoise
Le moxa, baton d’armoise
Le détecteur fréquentiel
Le détecteur fréquentiel
Les outils sont choisis en fonction de la zone à traiter, l’effet souhaité. La réflexothérapie combinée utilise plusieurs outils pour effectuer les stimulations réflexes :
  • Les doigts : pouces, index voire majeur
  • Le détecteur manuel
  • Le bâton de verre
  • Les graines (graine de vacaria ayant la même taille que le détecteur de point et permettant une autostimulation par le consultant)
  • Le moxa (bâton d’armoise produisant beaucoup de chaleur)
  • Le détecteur fréquentiel
Dans cette méthode, chaque outil peut servir à la fois pour détecter, analyser l’état d’un point ou d’une zone et pour stimuler le point.

C’est la différence de toucher et de ressenti ainsi que la communication avec le bénéficiaire qui permettra de collecter les informations nécessaires aux choix de traitement des zones et points réflexes sélectionnés.

D’autre part, les huiles et crèmes ne sont pas utilisées mais remplacées par le talc pour la fluidité du toucher.

En savoir plus

Mon engagement,
mes valeurs

Considérant que chaque personne est différente et que ses forces et ses faiblesses sont une combinaison unique.

Parce que c’est la maladie qui m’a conduite à la naturopathie et que je suis passée par ce chemin de rééquilibre, de transformation du quotidien et par la prise de conscience de la relation existante entre santé et hygiène de vie,

je m’engage auprès de chaque personne :
  • Dans le respect de son rythme et de ses habitudes
  • Dans son unité et sa globalité
  • Dans son individualisation et une adaptation complète
Je crois en la valeur de la compréhension et la pédagogie :
  • Si on ne comprend pas son corps, ses mécanismes, ses forces et ses faiblesses… Comment lui apporter ce qu’il faut ?
  • Si on ne s’approprie pas les outils, comment les mettre en place dans le quotidien ?

J’accompagne chaque personne de façon unique en partant de là où elle en est pour aller vers un objectif décidé ensemble, en respectant son rythme, sans jugement.

nec Sed mi, at elementum odio mattis facilisis